Document sans nom

 

264 pages - 15,2 €

Format : 14 x 20,5

ISBN : 978 2 84321 127 0

Parution : mai 2010
 Crébillon fils 
 
Lettres de la Marquise de M*** au Comte de R***
Nouvelle édition mise à jour

Texte intégral conforme à l'édition de 1739
Édition établie et présentée par Jean Dagen
Postface par Michel Delon
Bibliographie pour les
Lettres de la Marquise par Marie-Noëlle Vincendeau-Vanola



Les Lettres de la Marquise de M *** au Comte de R *** est la première grande œuvre d'un écrivain de vingt-cinq ans. Il s'agit d'un roman par lettres qui ne donne à lire de cette correspondance amoureuse que les lettres de la femme.
Mariée contre son goût, la marquise cultive les figures successives et contradictoires d'une passion dont elle fait la substance de son existence entière.
Des formes les plus gracieuses de la comédie de sentiment jusqu'à la tonalité tragique, toute la gamme des modalités de l'amour se propose à une épistolière fort habile à mettre en spectacle la vie du cœur. Rien n'échappe à l'héroïne des dangers vers lesquels elle court. Mais le savoir dont elle dispose est à la mesure de son impuissance : la raison n'est d'aucune efficacité contre la passion.
Le roman de Crébillon va du réjouissant au terrible. Il procure ces pages rares où l'émotion coexiste avec la perception de l'artifice qui devrait l'abolir.
La qualité de l'œuvre, la maîtrise du romancier, le style, font des Lettres de la Marquise l'un des plus beaux romans des Lumières.

Crébillon fils (1704-1777). Sa vie se confond avec son œuvre. Tôt lancé dans les salons et les coulisses, il y apprend la vie qu'il décrit d'un pinceau impertinent. Le libertinage qu'on lui suppose l'envoie à la Bastille, il en sort pour devenir Censeur royal. Les dates importantes de sa vie restent ses romans : Les égarements du cœur et de l'esprit (1738), Le Sopha (1742), La Nuit et le moment (1755), Le Hasard du coin du feu (1763).

Du même auteur...