Document sans nom

 

228 pages - 22 €

Format : 14 x 20,5

ISBN : 2 84321 009 7

Parution : 1998 - Existe en ebbok
Christiane Mervaud 
 
Voltaire à table
Plaisir du corps, plaisir de l'esprit
 


La préoccupation des nourritures du corps traverse l'œuvre de Voltaire, qui devait mériter le surnom d'« aubergiste de l'Europe ».
La présente enquête, menée à partir de la correspondance de l'auteur comme de ses écrits d'histoire et de fiction, s'attache à reconstituer le mode de vie régnant aux Délices et au château de Ferney, les modes d'approvisionnement, le choix des mets, la préparation des plats, pour restituer enfin à nos yeux une table de riche au XVIIIe siècle.
Mais la table est avant tout un lieu de convivialité. Ces plaisirs du corps ne seraient rien sans ceux de l'esprit qu'ils ont pour fin de susciter et de rehausser. Les soupers philosophiques où Voltaire régale ses invités de bons mots sont des festins de paroles. L'esprit encyclopédique de l'hôte de Ferney y développe maintes considérations sur les rapports entre nourriture et économie, nourriture et sacré, exhortant les philosophes à célébrer des agapes et à « dresser un autel à la raison dans leur salle à manger ».

Christiane Mervaud, professeur de littérature française à l'Université de Rouen, est une éminente spécialiste de Voltaire. Parmi ses principaux ouvrages, citons : Voltaire et Frédéric II, une dramaturgie des Lumières (1985), Voltaire en toutes lettres (1991).

Article de Libération paru le 25 septembre

Pourquoi donne-t-on un nom à son chat et pas à sa voiture - sauf si elle peine en côte : «Allez Titine !» - ni à son stylo ou son rhododendron ? Question oiseuse : en demandant pourquoi on les nomme, on les nomme déjà, on leur donne un nom, commun. Plus oiseux encore : pourquoi appelle-t-on son chat Minou ou Dookee, et pas Minou Dupont ou Dookee Durand ? Et pourquoi un nom propre retourne-t-il parfois à l’état commun, tels Voltaire qui se mue en fauteuil ou Pascal en unité de pression, et, s’il est universellement connu, perd-il son prénom, comme Shakespeare, Machiavel, Goethe ou Cervantès ?


Du même auteur...