Document sans nom

 

384 pages - 29,4 €

Format : 140 x 220

ISBN : 978 2 84321 125 6

Parution : 2010
Lise Andries 
 
Cartouche, Mandrin
et autres brigands du XVIIIe siècle

[textes de Lise Andries, Jacques Berchtold, Muriel Brot, Michel Delon, Vincent Denis, Nicole Dyonet, Laurence Fontaine, Ulrike Krampl, Anne-Marie Mercier-Faivre, Vincent Milliot, Claudine Nedelec, Patrice Peveri, Madeleine Pinault-Sorensen, Michel Porret, Catriona Seth]



Escrocs et voleurs de grand chemin, contrebandiers et membres de la pègre urbaine, mais aussi voleurs de poules et de linge séchant le long des haies, les brigands forment un monde bigarré dont les aspects pittoresques ne peuvent faire oublier ni la violence, ni le caractère sordide. Car c’est la peur du lendemain, la misère et les guerres qui favorisent l’apparition de bandes.
À la suite des grands débats sur le fonctionnement de la justice, apparaît au XVIIIe siècle toute une littérature criminelle de faits divers constituée de feuilles volantes, de brochures, de mémoires judiciaires, de chansons et de gravures. Les grands brigands comme Cartouche et Mandrin deviennent alors des héros populaires, figures ambivalentes de la liberté et de la révolte. En cette fin de l’Ancien Régime où l’opinion publique se passionne pour les projets de réforme du système judiciaire, lorsque les brigands disparaissent peu à peu de la réalité quotidienne, ils entrent en force dans l’imaginaire comme symbole d’une liberté radicale.
Ce livre réunit des textes d’historiens et de littéraires montrant, à partir d’une multiplicité de sources qui vont des interrogatoires et des rapports de police aux romans, comment les brigands font partie intégrante de la réalité économique et des préoccupations quotidiennes des hommes et des femmes du XVIIIe siècle.



Du même auteur...