Document sans nom

 

160 pages - 13 €

Format : 13 x 20,5

ISBN : 2 904227 18 0

Parution : 1987
Giuseppe Antonio Borgese 
 
La Ville inconnue
 
traduit de l’italien par Elvira Todi


Le grand art de G.A. Borgese c'est un art de dire, avec beaucoup d'humour, la mélancolie née du souvenir, des désillusions d'amour, du velouté mystérieux des nuits, de la chute des saisons.
Dans ces nouvelles, à chaque ligne on sent le poids du temps, on voit le sable des sentiments
couler au sablier des cœurs quand la mémoire est une eau sombre qui prend la place du soleil et que la vie s'éteint telle une étoile filante ou la voix d'une taupe qui se meurt. C'est l'art sublime de la nostalgie: les longues, lancinantes percées des souvenirs vers les courts espaces romanesques d'une vie.

Giuseppe Antonio Borgese, essayiste, romancier, nouvelliste, né en Sicile en 1882, exilé en Amérique dans les années trente, mort en Toscane en 1952, a dominé pendant quarante ans les lettres italiennes. Parmi ses œuvres les plus importantes on peut citer : Goliath, la marche du fascisme (admirablement traduit par Etiemble) et trois recueils de nouvelles dont Les Belles publié en France en 1985, La Ville inconnue traduit ici également pour la première fois.

Du même auteur...