Document sans nom

 

190 pages - 19 €

Format : 14 x 20,5

ISBN : 2 904227 31 8

Parution : 1989 - Existee en ebook
Luciano Canfora 
 
La Tolérance et la vertu
De l'usage politique de l'analogie

Traduit par Denise Fourgous



Y a-t-il des locomotives dans l'histoire?
« Un effet de la Terreur, écrivait en 1797 Adrien Lezay, fut de détruire les anciennes habitudes, et de donner aux nouvelles coutumes autant de force que l'habitude eût pu le faire. Dix-huit mois de Terreur suffirent pour enlever au peuple des usages de plusieurs siècles, et pour lui en donner que plusieurs siècles auraient eu peine à établir. Sa violence en fit un peuple neuf.»
« Rien de plus évidemment faux, répliquait Benjamin Constant; les ennemis de la république s'emparent habilement de la réaction que la Terreur a causée. C'est de la mémoire de Robespierre que l'on se sert pour insulter aux mânes de Condorcet. La Terreur a préparé le peuple à subir un joug quelconque; elle l'a rendu indiffèrent, peut-être impropre à la liberté. »
Est-il possible de contraindre à la « vertu », comme le croyaient Platon et Saint-Just? En revanche, la « tolérance » est-elle justifiée en soi, ou bien serait-elle une forme subtile d'acceptation de l'ordre établi? Voilà le dilemme indiscret que ce livre un peu à contrecourant voudrait esquisser.

Luciano Canfora est né en 1942 à Bari - Italie. Spécialiste d'histoire et des littératures anciennes, il a publié de nombreux ouvrages parmi lesquels : Tucidide continuato (1970), La democrazia come violenza (1982), La biblioteca scomparsa (1986) que nous avons publié en 1988 sous le titre : La véritable histoire de la bibliothèque d'Alexandrie.
Luciano Canfora dirige la revue Quaderni di Storia.

Du même auteur...