Document sans nom

 

228 pages - 21 €

Format : 14 x 20,5

ISBN : 2 84321 018 6

Parution : 1999
Arnold Zweig 
 
Un Meurtre à Jérusalem
L'affaire De Vriendt

Préface de Pierre Béhar
Traduit de l’allemand par Roland Hartmann



Jérusalem, juin 1929. Le membre le plus éminent de la communauté juive orthodoxe, l'écrivain Isaac Joseph De Vriendt, est assassiné en pleine rue par un inconnu. Ce meurtre déclenche de violents affrontements entre les communautés arabe et juive ; tous croient que le meurtrier appartient à la famille d'un jeune Arabe avec lequel De Vriendt entretenait des relations illicites.
Le chef des renseignements britanniques en Palestine, ami de la victime, mène l'enquête. Ses investigations, qui font découvrir les multiples facettes de la ville de Jérusalem, l'amènent à rechercher le coupable plutôt parmi les jeunes sionistes laïques, alors farouches adversaires de tout compromis avec la population arabe.
S'inspirant d'événements réels auxquels il donne la dimension d'un mythe, l'auteur fait revivre tout l'univers politique et religieux des années qui ont précédé la fondation de l'état d'Israël. Roman exceptionnel, car au-dessus des partis, d'une situation exceptionnelle, Un Meurtre à Jérusalem est aussi un témoignage de premier ordre sur les contradictions fondamentales dont allaient sortir les conflits qui se déroulent sous nos yeux.

Arnold Zweig (1887-1968) est l'un des principaux écrivains allemands du XXe siècle dont l'œuvre est inconnue en France. Paru en 1932, Un Meurtre à Jérusalem fut brûlé par les nazis avant d'être défiguré par la censure de la R.D.A. La fin du totalitarisme a enfin permis de lui restituer son véritable visage.

Du même auteur...