Document sans nom

 

160 pages - 20,5 €

Format : 14 x 22

ISBN : 2 84321 028 3

Parution : 2001 - Existe en ebbok
Luciano Canfora 
 
Une profession dangereuse
Les penseurs grecs dans la cité

traduit de l’italien par Isabelle Abramé-Battesti



Socrate fut condamné à mort par ses concitoyens. L'événement est si célèbre qu'il masque les autres tragédies qui frappèrent les philosophes grecs. Faire profession de penser, c'est-à-dire de remettre en cause l'ordre de la cité et celui du monde, exposait à des périls extrêmes. à la suite de Socrate, Xénophon banni, Platon vendu comme esclave, Callisthène assassiné, Aristote menacé, Lucrèce disgracié sont autant d'illustrations de cette destinée. Au terme de l'Antiquité, dans l'égypte hellénistique, la néoplatonicienne Hypatie périt déchirée par une foule fanatisée par l'évêque d'Alexandrie : la cité chrétienne n'était pas plus tendre aux penseurs que la cité païenne.
Ces rapports difficiles entre philosophie et politique dans la société antique, préfigurent tous leurs conflits ultérieurs dans la civilisation occidentale. Les voici retracés dans un essai qui, dévoilant en outre les mystères de la transmission des œuvres d'Aristote ou de la doctrine d'épicure, est mené de part en part avec une rigueur extrême et tout l'art de restituer au passé une intense présence.

Luciano Canfora : né en 1942, L. Canfora est professeur de philologie classique à l'Université de Bari et directeur de la revue Quaderni di Storia. Ses nombreux travaux, notamment sur Démosthène et Thucydide, ont renouvelé la vision d'aspects essentiels des lettres grecques. De Luciano Canfora, nous avons publié: La véritable histoire de la bibliothèque d'Alexandrie (1988), La démocratie comme violence (1989), La tolérance et la vertu, de l'usage politique de l'analogie (1989), Le mystère Thucydide (1997) ainsi que l'Histoire de la littérature grecque d'Homère à Aristote (1994)

Du même auteur...