Document sans nom

 

356 pages - 20,3 €

Format : 14 x 20,5

ISBN : 2 84321 060 7

Parution : 2003
 La Mothe Le Vayer 
 
De la Patrie et des étrangers et autres petits traités sceptiques
 
édition présentée, établie et annotée par Philippe-Joseph Salazar
Texte établi d’après l’édition de 1756



Précepteur de Louis XIV mais dédaignant l'autorité, protégé de Richelieu mais cultivant le scepticisme, contemporain de Descartes mais se défiant de la raison, La Mothe Le Vayer, ami et inspirateur de Molière, résume les facettes contradictoires de l'Age classique.
Les Petits traités , sur le mode familier de lettres fictives, livrent le meilleur d'un scepticisme revigorant en des entretiens avec le lecteur sur ce qui fait le sel et le suc de la vie : les voyages, les échanges, les adversités, les richesses, la façon de se vêtir, le sommeil et les songes, la vieillesse...
Tour à tour joyeuses ou cruelles, étincelantes, ou graves, toujours pétillantes d'esprit, ces réflexions font revivre les temps forts de cet art de la conversation amicale et savante où bonne chère et bonne culture faisaient bon ménage.
Figure maîtresse du « libertinage érudit », ennemi de toute forme de censure, La Mothe Le Vayer développe une réflexion essentielle au cœur d'une époque complexe où se forgeait la modernité.

François de la Mothe Le Vayer (1588-1672). Homme de lettres libre d'esprit et de tournure, rénovateur de la philosophie sceptique, mais aussi grand serviteur de l'état, historiographe de France, il fut reçu à l'Académie française en 1639. Parmi ses principaux ouvrages, citons : De la vertu des païens, l'Hexaméron rustique, Dialogues faits à l'imitation des Anciens.

Du même auteur...